Ophtalmologie et chromatothérapie...

... sont les spécialités du Centre Ophtalmologie du Dr J.-M. Schepens à Genève.

Examens de la vision et du champ visuel ...

... pour poser un diagnostic clair sur vos troubles de la vision

Des moyens thérapeutiques adaptés à votre pathologie ...

... seront envisagés au Centre Ophtalmologie du Dr J.-M. Schepens à Genève.

Anomalies de la vue

Diagnostic, traitement thérapeutique et correction de la vue au Centre Ophtalmologie du Dr J.-M Schepens à Genève

Il est fondamental avant de commencer tout traitement thérapeutique de poser un diagnostic et d'évaluer toutes nos chances de réussite dans le "Capital Vision".

Pour cela, nous mettons divers moyens à disposition. Tout commence par une consultation dans notre Centre Ophtalmologie et une anamnèse qui sera suivie d'un examen ophtalmologique rigoureux et complet pour permettre un diagnostic précis de toutes lésions oculaires.

L'examen, les angiographies, l'OCT-SLO, la topographie cornéenne et l'analyse des fibres nerveuses optiques pour ne citer qu'eux permettent d'évaluer les différentes pathologies.

Centre Ophtalmologie Docteur Jean-Marc SCHEPENS - Pathologies oculaires - GenèvePathologies du segment antérieur

Une correction de la vue est possible par le port de lunettes, de lentilles ou par une chirurgie.

Ci-dessous, découvrez les différentes pathologies du segment antérieur.


Centre Ophtalmologie - Docteur Jean-Marc SCHEPENS - Genève - MyopieLa myopie

Dans un œil normal, la cornée et le cristallin mettent au net l'image sur la rétine.

Dans ce cas, le point de netteté ne se trouve pas sur la rétine mais en avant de celle-ci.

Il en résulte une image floue pour la vision de loin mais pas de près.


hypermetropie - Centre Ophtalmologie - Docteur Jean-Marc SCHEPENS - GenèveL'hypermétropie

Dans ce cas le point de netteté ne se trouve pas sur la rétine mais en arrière de celle-ci.

Il en résulte une image floue pour la vision de loin mais surtout de près.


astigmatisme - Centre Ophtalmologie - Docteur Jean-Marc SCHEPENS - GenèveL'astigmatisme

Les rayons lumineux n'arrivent pas à converger en un même point de la rétine.

Il en résulte une image floue aussi bien de loin que de près.


presbytie - Centre Ophtalmologie - Docteur Jean-Marc SCHEPENS - GenèveLa presbytie

Le cristallin est capable de changer de forme dans notre œil lors du passage de la vision lointaine à la lecture afin de maintenir la netteté des images (accommodation).

Dans le cas de presbytie, le cristallin n'est plus capable de changer de forme en passant à la vision rapprochée, d'où des difficultés à la lecture.

Ce phénomène physiologique peut débuter dès la quarantaine (c'est le signe décrit par les patients "Je n'ai plus les bras assez longs").


Le strabisme

C'est un défaut d'action des muscles de l'œil causé par un déséquilibre de leur force musculaire.

♦ Le strabisme est convergent lorsque la déviation de l'œil se fait en dedans.

♦ Il est divergent lorsque la déviation de l'œil se fait en dehors.

♦ L'amblyopie accompagne fréquemment les strabismes chez les enfants. Il doit être impérativement détecté et traité avant l'âge de 6 ans.

Il s'agit d'un trouble qui apparaît presque toujours avant l'âge de quatre ans.


Les troubles de la motilité oculaire

Plusieurs origines sont possibles. En effet, elle peut être d'ordre métabolique, traumatique, vasculaire ou tumoral.

La cataracte


Centre Ophtalmologie- Docteur Jean-Marc SCHEPENS - Genève - cataracteC'est la perte de la transparence du cristallin. Cette perte de transparence traduit la mort d'un partie ou de l'ensemble des cellules cristalliniennes.

Les signes cliniques sont la baisse de la vision lente et progressive et la survenue d'éblouissements.


Le glaucomeGlaucome - Centre Ophtalmologie- Docteur Jean-Marc SCHEPENS - Genève

Le glaucome est une maladie de l'œil liée à l'élévation anormale de la pression du liquide qui se trouve à l'intérieur du globe oculaire. Cette pression anormale conduit le plus souvent à une atteinte irréversible de la vision.

Cette maladie évolue de façon non douloureuse avec perte progressive du champ de la vision. Le diagnostic ne peut se faire qu'au cours de contrôle systématique chez votre ophtalmologue et dès 40 ans.

Le glaucome est une maladie sévère mais la médecine et la chirurgie disposent d'armes efficaces pour la maîtriser.


Pathologies du segment postérieur

Dégénérescence maculaire - DMLA - Centre Ophtalmologie- Docteur Jean-Marc SCHEPENS - GenèveLa DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l'âge

Cette maladie touche plus de 25 millions de personnes dans le monde. Cette affection oculaire prive celui qui en souffre de sa vision centrale: il ne peut plus lire, ni conduire, ni regarder la télévision...

C'est la première cause de cécité chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Cette maladie évolue de manière chronique. Face à cette menace, de nouveaux traitements apparaissent. Consultez la rubrique Nos prestations pour plus de détails.


Le décollement de la rétine

C'est une urgence ophtalmologique relative si elle est opérée dans les 24 à 48 heures après le diagnostic.

Il s'agit en fait d'un dédoublement "intra-rétinien" pouvant entraîner des dégénérescences de la rétine neurosensorielle, d'où l'urgence du diagnostic.

Symptômes: Eclairs lumineux toujours au même endroit persistant même dans le noir, voile noir, baisse de l'acuité visuelle ... L'évolution se fait inexorablement vers le décollement total et la perte de la vision si le patient n'est pas opéré.


Rétinopathie - Centre Ophtalmologie- Docteur Jean-Marc SCHEPENS - GenèveLa rétinopathie diabétique

C'est la première cause de cécité mondiale.

Le diabète, par une évolution sourde, génère plusieurs complications dont la principale reste la rétinopathie diabétique. Il s'agit d'une atteinte rétinienne encore appelée micro-angiopathie.

La détérioration des vaisseaux sanguins entraîne une perte progressive de la vision, d'évolution lente et corrélant avec le niveau du taux de sucre dans le sang (glycémie).

Le diagnostic se fait par angiographie à la fluorescéine, OCT angioview (angiographie sans fluorescéine) répétée chez le diabétique. Si la macula est touchée, la vision baisse significativement. Le contrôle du diabète prévient l'évolution de la rétinopathie.


Infos Pratiques

Boulevard des Tranchées 44 1206 Genève